recette soupe des amoureux

photo la bonne soupe 1

photo la bonne soupe 2

Le vendredi 8 novembre 2013, l’atelier cuisine de l’Espace Baras a participé au concours «  Par ici la bonne soupe  » organisé par le Centre Social Georges Carpentier en partenariat avec Maisons et Cités.

Les participantes de l’atelier après avoir recherché et validé ensemble la recette, ont pu la préparer lors de leur atelier hebdoma

Lors du concours réservé aux divers ateliers cuisine des centres sociaux, le CCS les Hauts de Liévin a terminé à la première place avec une soupe intitulée « la soupe des amoureux ».daire.

La participation à cette action a permis, une nouvelle fois, à l’atelier cuisine de montrer son savoir-faire.

 

le 31 octobre de 18h30 à 22h. Les inscriptions sont ouvertes:
2€ pour les non-adhérents.
1€ pour les adhérents 
gratuit pour les moins de 12 ans.

le 31 octobre de 18h30 à 22h. Les inscriptions sont ouvertes: 2€ pour les non-adhérents. 1€ pour les adhérents  gratuit pour les moins de 12 ans.

SOIRÉE HALLOWEEN AU CENTRE GEORGES CARPENTIER

Les inscriptions sont ouvertes  :

2€ pour les non-adhérants

1€ pour les adhérants

Gratuit pour les moins de 12 ans

 

 

522032_443819542368721_2038389114_n[1]

PROJET CULTURE – HANDICAP« INTERIEUR EXTERIEUR – TRANSPARENCE » Judith Debruyn en résidence à l’Espace Pignon               L’accès des personnes handicapées à la culture est considéré comme une exigence dans les centres sociaux mais il est difficile, il faut donc le développer par la mise en place et l’accompagnement d’initiatives exemplaires.               Fort de ce constat, le Ministère de la Culture et de la Communication, la Fédération des Centres Sociaux de France, fondation CHORUM, s’associent pour initier et soutenir une démarche innovante afin de créer des outils (espaces ressources) d’accès à laculture, qui permettent une meilleure prise en compte des publics en situationde handicaps. Et ce, au même titre que l’ensemble de la population d’un même territoire de vie.            C’est tout naturellement que le centre culturel et social Les Hauts de Liévin s’est inscrit dans cette démarche et accueille depuis septembre 2012 l’artiste peintre, créatrice de vitraux et murs de verre, Judith Debruyn. Elle a eu pour mission la création de l’ensemble des vitraux de l’église Saint Amé de Liévin.               Les objectifs de cette expérimentation sont donc de : • Favoriser et rendre visible les pratiques culturelles des centres sociaux, en partenariat avec les structures concernées (culture & handicap) dans une démarche d’éducation populaire. • Favoriser et développer l’accueil et la participation des publics en situation de handicap dans des actions culturelles. • Mettre en place des espaces de ressources au niveau régional pour permettre le développement de bonnes pratiques (formation, accompagnement, base de données…)           C’est dans cette optique qu’uneproposition de résidence d’artiste est faite à partir du projet CCS des Hautsde Liévin et sur l’espace Pignon situé à St Albert.               Les vitraux évoquent la lumière, la transparence… les relations de l’intérieur à l’extérieur et toute l’énergie que l’on peut percevoir. Les arts du feu, sont ainsi appelés et interrogés à travers cette énergie… énergie comparable à celle tirée du sol, par les mineurs : la houille et le charbon.               Le projet a pour objet de proposer un atelier de pratique artistique aux habitants des hauts de Liévin intégrant des personnes handicapées et des personnes« dites » valides…               Une exposition aura lieu du lundi 3 juin au vendredi 21 juin 2013 pour présenter les travaux avec un vernissage le mercredi 5 juin à 17h30 Espace E-PIGNON rue Van Gogh à Liévin.

Hier dans les locaux d’Arc en Ciel , la représentation du spectacle « Elles à propos de lui » a tenue toutes ses promesses… devant un public conquis.

Le descriptif du projet:

Directrice artistique : Martine DELANNOY

Nom de l’auteur(s) : Martine DELANNOY, de la compagnie de « l’Interlock » et les usagers des Centres Culturels et Sociaux de Liévin.

Nom du metteur en scène : Martine DELANNOY, de la compagnie de « l’Interlock »

Création musicale : Romuald HOUZIAUX

Création lumière : (sous la responsabilité de martine Delannoy) : Hugo WARTEL

Nom des artistes : Martine DELANNOY, Kelly ROLLET, Monique GODART, Madeleine MERCIER, Sylvie DELPORTE, Fabienne BRIX, Milouda SERIR, Joëlle RAMECOURT, Zina AHLEM et Stéphanie PERLERIN,Monique LAMARRE

LES PARTENAIRES

Les centres culturels et sociaux de Liévin ont réalisé ce projet en partenariat avec la ville de Liévin, le centre culturel Arc en Ciel, l’ACSE, la CAF du Pas-de-Calais, Le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais, la Cie de l’Interlock, l’Union régionale des centres sociaux et socio-culturels, la Fédération départementale des centres sociaux et socio-culturels, le DSU de Liévin.

Présentation de la compagnie de l’Interlock :

« Créer, mettre en scène et jouer du théâtre récital. Accueillir et rassembler autour de cette richesse que porte le spectacle vivant. Sentir en chacun de nous, la force de nos émotions, de nos joies, de nos peines de nos fiertés ».

La compagnie de l’Interlock est une compagnie de théâtre professionnel implantée à Lille. Elle a été créée, en 1997, les projets artistiques s’attachent à la parole, écrite, orale, échangée ou recomposée, célèbre ou anonyme, ancienne et actuelle.

La compagnie de théâtre lilloise Interlock tisse du lien en rapprochant les univers artistiques et privilégie les rencontres pour explorer l’art du récit sous toutes ses formes.

Présentation de l’action : « A propos d’elles… à propos de lui« 

Cette Action est intégrée dans les orientations du service culturel et centres sociaux :

« … De la proximité culturelle … à la proximité des cultures des habitants…« 

Quels sont les objectifs de l’action :

Pour les habitants des quartiers ciblés par l’action :

1 – Constitution du groupe de parole.

2 – Ateliers d’écriture et de mise en voix.

3 – Un temps d’appropriation : le spectacle « A propos d’elles ».

4 – Et aprés ?… Un temps d’évaluation et d’appréhension de la suite …

Pour le public :

1 – Participer et vivre une création.

2 – Découvrir un spectacle.

3 – Etre interpellé par un sujet concernant la mixité Homme / Femme.

4 – Permettre la mise en débat, à l’école, au collège …

Quel en est le contenu ?

A l’origine de ce projet, une rencontre avec la Compagnie Interlock et le spectacle « A propos d’elle » nous pose diverses questions liées à une volonté de développement social local et culturel.

La question du féminin et de ses interprétations, est posée… en réponse la question du masculin l’est-elle ?

Dans nos structures, dites sociales, de quartiers, développant des actions et des activités au plus proche des habitants, suivant leurs envies, leurs besoins ou leurs idées, nous constatons que le public est essentiellement féminin…à plus de 70%.

Le centre social est-il lui aussi un lieu de discrimination

La question est posée…

Nous souhaitons à partir du quotidien des participants, sur ce qui fait sens, proposer un travail sur cette thématique.

Celui-ci s’articulera autour de deux actions complémentaires : la constitution de groupe de paroles et la mise en place d’ateliers (écriture et mise en voix). Par ce biais, il ouvre des espaces de dialogues sur les enjeux et les conditions du vivre ensemble.

En impulsant une réflexion collective sur les modalités du vivre ensemble, ce projet pose nécessairement la question de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes …

Au gré des thématiques abordées, les participants seront amenés à partager des ressentis et à confronter des points de vue. Parce que l’approche est bienveillante, cette expérience conduit chacun à repenser la notion d’écoute et à en mesurer l’importance dans toute dynamique relationnelle. Savoir prendre la parole, l’écouter et la restituer, implique de prendre acte de la présence de l’autre et de ses singularités pour avancer ensemble dans un projet commun. Dans une telle configuration, le respect cesse d’être seulement perçu comme une obligation sociale ou une convention : il est progressivement admis comme le préalable indispensable au dialogue.

LES OBJECTIFS

1 – Constitution du groupe de parole :

L’objectif est d’aller à la rencontre des habitants à partir des ateliers existants dans les structures afin de définir la « stratégie » et d’initier les demandes.

En compagnie de la Comédienne professionnelle : Martine DELANNOY.

  • 20 habitants du quartier du centre social Carpentier (Riaumont) avec en écho la possibilité d’associer des habitants des autres territoires ont été ciblés.
  • Temps consacré : 3 mois de rencontres dans les ateliers des centres sociaux (1 séance semaine).

2 – Ateliers d’écriture et de mise en voix :

A la suite de rencontres dans les structures, un groupe d’habitants s’est constitué autour de la thématique générale.

A ce niveau du projet, les orientations sont forcément dépendantes des composantes du projet, des points de vue défendus. Il est du ressort de l’artiste de formaliser cet avancement.

Temps consacré : 7 mois à raison d’une séance de 2H semaine.

3 – Un temps d’appropriation : le spectacle « A propos d’elles » :

Il était important de confronter ses points de vue. La compagnie Interlock présente un spectacle « A propos d’elles » qu’il est essentiel de découvrir pour que le public intègre le travail produit, les orientations artistiques prises… échanges avec les artistes, se confrontent…bref se qualifient en découvrant et échangeant.

Cette rencontre avec les artistes s’est déroulée au tout début de l’action et a permis aux habitants de se positionner pour la création.

« ELLES …A PROPOS DE LUI »

CE SOIR 19h00 A ARC EN CIEL

Il ne reste que quelques places, pour vous, ce soir , venir découvrir le spectacle créé par les habitants de la ville de Liévin sous la direction artistique de Martine Delannoy de la compagnie de l’Interlock.

La compagnie de l’Interlock intervient depuis septembre 2010 en résidence dans les centres culturels et sociaux autour d’ateliers d’échanges et d’écriture.

Le thème ? … la discrimination liée au sexe ou la place des uns et des autres dans notre société.

En partenariat avec : la ville de Liévin , le DSU, le conseil Régional Nord Pas de alais, l’Union Régional des centres sociaux, les services techniques de la commune, le centre Arc en Ciel, ce spectacle vous permettra de vérifier toute l’étendue du travail produit par des bénévoles en relation avec des artistes professionnels.

Pour tout renseignement et réservation : service culturel et centres sociaux Frédéric TALAGA 03.21.44.89.54 et dans les centres culturels et sociaux (Jules Grare aux marichelles 03.21.44.20.60 ; les hauts de Liévin : 03.21.45.94.05 et Georges Carpentier 03.21.70.34.28)

[Gallery not found]

Suffusion theme by Sayontan Sinha