«La Soupière» :

La comédie en 2 actes de Rober Lamoureux a été créée au théâtre Édouard VII à Paris le 21 septembre 1971.

Quand on est le patron d’une société qui est financièrement très mal en point, que l’on a une tante propriétaire de plusieurs hectares de vignes qu’elle n’entretient pas!

Quand on fait connaissance d’une femme de ménage plein d’idées que l’on a, semble-t-il, déjà vue! A quoi pense-t-on?

Avec la tante et sa soupière,nous partagerons deux heures d’événements surprenants!

Hilarants!


Le boulevard du théâtre d’Arras a commencé sa carrière à DUISANS (prés d’Arras) en 1986.

Pendant 10 ans, de septembre à décembre, la Troupe s’est occupée du spectacle de noël pour les enfants de la commune. En même temps, des pièces de boulevard étaient répétées pour être interprétées dans les communes du Pas-de-Calais et quelques fois dans le Nord.

La Troupe est depuis 1996 installée à Arras. Le sérieux et le travail du metteur en scène et des comédiens ont permis à la celle-ci d’obtenir un vif succès partout où elle est passée.

Le Boulevard du Théâtre a interprété les pièces suivantes :

  • Rendez-vous sur la banc – Raymond Souplex.
  • J’y suis, J’y reste – Raymond Vincy et Jean Valmy.
  • Lorsque l’enfant paraît – André Roussin.
  • Madame sans gêne – Victorien Sardoux.
  • La soupière – Robert Lamoureux.
  • La Mamma – André Roussin.
  • La bonne planque – Michel André.
  • Le dîner de cons – Francis Veber.
  • La perruche et le poulet – Raymond Souplex.

    En 1989 le «Boulevard du Théâtre» a créé le spectacle du Bicentenaire de la révolution française.

    La Voix du Nord a consacré une page entière à ce spectacle que 3000 personnes ont pu voir et apprécier à Duisans.

    Pourquoi avons-nous choisi le «boulevard»? Sans doute parce que depuis des années il n’y a plus de théâtre de boulevard. Il y a des pièce à thèmes avec plus ou moins de qualité et souvent sans décor. Nous sommes certains que le boulevard est le théâtre où le public va venir rire pendants 2 heures. Nous avons besoin de rire.

Pour terminer, passons de l’autre côté du miroir, pénétrons dans les coulisses, entrons dans la magie d’un texte qui va prendre vie, forme et couleur, en intégrant cette composante du spectacle: le public, sans lequel le théâtre n’existe pas.

Françoise POUDONSON,

Metteur en scène.

Suffusion theme by Sayontan Sinha